Actualités F.F.SQUASH

Squash, un sport, une passion

Actus

CHAMPIONNAT DE FRANCE ÉLITE 2021-2022 (1/4 de finale) : ANA MUNOS CRÉÉ LA SENSATION, LES GUYANAISES EN VEDETTE

Événements 03/02

Deuxième journée à rebondissements dans le tableau féminin du championnat de France Élite à Bordeaux : Énora Villard a eu besoin de cinq jeux pour écarter Ninon Lemarchand et affrontera Ana Munos, qui a causé la sensation du jour en éliminant Léa Barbeau au bout du suspense.

L'autre demi-finale opposera Mélissa Alves à Marie Stéphan, et il y aura donc trois Guyanaises au rendez-vous ! Chez les hommes, les quatre têtes d'affiche ont composté leur ticket pour le dernier carré, même si Sébastien Bonmalais a souffert face à Edwin Clain. Le Réunionnais défiera le favori Grégoire Marche, alors que le duel entre Auguste Dussourd et Lucas Serme s'annonce indécis.

Article de Jérôme Elhaïk

Crédits photo FFSquash

LE TABLEAU FÉMININ EN UN COUP D'ŒIL : LA GUYANE EN FORCE !

Dans le premier quart de finale de la journée, Mélissa Alves (n°2 française) n'a certes jamais été en réel danger face à Kara Lincou (n°12), mais cette dernière a montré de très belles choses. La Réunionnaise va maintenant tenter d'aller chercher la cinquième place. En demi, on assistera au choc attendu entre Alves et Marie Stéphan (n°5). Cette dernière a logiquement battu sa partenaire d'entraînement à Créteil, Élise Romba (n°9), en trois jeux. Au vu de leurs confrontations récentes, la tête de série n°1 partira favorite d'un match entre deux joueuses ayant une longue histoire commune – elles ont débuté le squash en Guyane aux côtés de Christophe Carrouget, et ont évolué ensemble au sein de l'équipe de l'université de Pennsylvanie aux États-Unis.

France Elite 2021-2022 compte-rendu J2 Photo 1

Ninon Lemarchand (à droite) a mené la vie dure à Énora Villard, mais c'est bien la tête de série n°2 qui sera au rendez-vous des demi-finales

Le bas du tableau nous a offert deux matches à rebondissements. Dans un premier temps, Ana Munos (n°13) a causé la première surprise de ce championnat de France Élite 2021-2022, revenant de très loin pour sortir Léa Barbeau (n°7) (voir Le match du jour). Il y aura donc trois Guyanaises dans le dernier carré, et Munos tentera de s'inspirer de la prestation de Ninon Lemarchand (n°10) : sa camarade d'entraînement au pôle espoirs d'Aix-en-Provence a sérieusement bousculé son aînée Énora Villard (n°4), avant que cette dernière ne remette les pendules à l'heure dans les deux derniers jeux (8-11, 11-5, 6-11, 11-4, 11-3). « La journée a été très longue, » nous confiait-elle quelques minutes après sa victoire. « La programmation avec les matches qui se suivent n'est pas facile à gérer car on ne sait pas vraiment à quelle heure on va débuter Je suis mal rentrée dans la partie, et il faut dire que je n'avais jamais vu Ninon jouer aussi bien et se battre autant. Peut-être que la victoire d'Ana auparavant l'a inspirée, c'est le championnat de France Élite et les petites jeunes ont envie de bien faire. Lorsque je suis menée 2-1, je me dis qu'à 0-0 dans le quatrième jeu c'est un nouveau match qui commence, que je dois m'appuyer sur mes forces et que je ne peux pas perdre. L'expérience a payé par la suite et comme m'a dit mon entraîneur Philippe Signoret, on ne retiendra que la victoire ... »

Tableau F 1/8è

Résultats complets sur squashnet : Championnat de France Élite 2021-2022, tableau féminin

LE TABLEAU MASCULIN EN UN COUP D'ŒIL : LES FAVORIS AU RENDEZ-VOUS

La dernière fois que Grégoire Marche (n°1 français) et Johan Bouquet (n°12) s'étaient affrontés, c'était il y a cinq ans sur le même court, à l'occasion des playoffs des Interclubs. Dans un match sans véritable enjeu (leurs deux équipes avaient déjà assuré leur accession en Nationale 1), Bouquet s'était imposé. La donne a évidemment été très différente jeudi à Bordeaux, et même si les deux hommes sont très proches – il leur arrive de s'entraîner ensemble dans la capitale – Marche a été sans pitié. En demi-finale, il affrontera comme prévu Sébastien Bonmalais (n°6), même si ce dernier a eu toutes les peines du monde à se défaire d'un Edwin Clain (n°9) très tenace (10-12, 11-6, 11-7, 12-10). « Je n'avais pas de bonnes sensations, ni sur mes longueurs ni mon jeu offensif, » analysait le Réunionnais après le match. « J'ai essayé de mettre de l'intensité, et je pense que je m'en sors grâce à mon physique. C'est vrai aussi qu'Edwin m'a surpris, je savais qu'il afficherait une grosse détermination mais il a été très tranchant dans ses attaques. Je suis venu ici avec l'ambition de remporter le titre, même si j'aurai évidemment un très gros client en face de moi demain (vendredi). Greg m'a battu récemment au Qatar et j'ai envie de prendre ma revanche. » De son côté, Edwin Clain était satisfait de sa prestation tout en reconnaissant « en avoir marre des belles défaites … Celle là ressemble à ma demi-finale le weekend dernier au PSA Challenger de Nancy contre Emyr Evans, je joue bien mais la victoire n'est pas au bout. J'ai senti aujourd'hui que j'avais les armes pour embêter Seb, et j'aurais vraiment voulu le pousser au cinquième jeu. Cela dit, il est vraiment très fort en défense, ce n'est pas pour rien qu'il vient d'intégrer le top 40 mondial. »

France Elite 2021-2022 compte-rendu J1 Photo 2

Sébastien Bonmalais (au premier plan) a été poussé dans ses retranchements par Edwin Clain, s'imposant finalement en quatre jeux très accrochés

Pas de suspense dans le bas du tableau avec les victoires assez nettes de Lucas Serme (n°4) contre Manuel Paquemar (n°11) et d'Auguste Dussourd (n°5) face à Toufik Mekhalfi (n°10), même si ce dernier a eu de belles séquences dans le deuxième jeu. La demi-finale, entre deux joueurs qui s'entraînaient très souvent ensemble en Île-de-France avant que Serme ne déménage à Prague, s'annonce très indécise. Dussourd n'a certes jamais battu son aîné, mais peut croire en ses chances au vu des résultats enregistrés sur le circuit PSA depuis le début de la saison.

Tableau F 1/8è

Résultats complets sur squashnet : Championnat de France Élite 2021-2022, tableau masculin

LA QUOTIDIENNE DU FRANCE ÉLITE

Le match du jour : Ana Munos bat Léa Barbeau : 3-2 (8-11, 11-6, 9-11, 11-9, 13-11)

Même si Léa Barbeau était la favorite logique au vu de sa progression ces derniers mois, on savait que son match face à Ana Munos était le plus ouvert des quatre quarts de finale, et une belle opportunité pour la gagnante d'atteindre le dernier carré pour la première fois. Après une entame équilibrée, Barbeau prend le dessus et remporte le premier jeu (11-8) sur une belle attaque de coup droit. La jeune gauchère ne se décourage pas et égalise rapidement (11-6), puis le combat s'engage dans la troisième manche. Les deux joueuses sont au coude-à-coude, cependant la mieux classée accélère sur la fin et convertit sa troisième balle de jeu (11-9). Même scénario dans le quatrième acte, avec un score constamment serré. À 9-9, Léa Barbeau se retrouve à deux points de la victoire, néanmoins c'est au tour de son adversaire de rentrer une volée gagnante décisive (11-9). La tension est à son comble, avec un rollercoaster pour finir. Barbeau sauve une balle de match à 10-9 avant de s'en procurer une (11-10), mais c'est Ana Munos qui remporte les trois derniers points, dont le dernier à l'aide de son arme favorite (le double mur d'attaque). La Guyanaise peut exploser de joie : à 17 ans, celle qui s'entraîne au pôle espoirs d'Aix-en-Provence aux côtés de Yann Menegaux et Yann Perrin est en demi-finale du championnat de France Élite ...

France Elite 2021-2022 compte-rendu J2 Photo 3

Ana Munos (au premier plan) est sortie vainqueur d'un match aux multiples rebondissements face à Léa Barbeau

Ana Munos : « Je crois que je ne me suis pas encore tout à fait remise de mes émotions ! C'était une belle opportunité pour nous deux, et je suis vraiment contente de l'avoir saisie. Ma principale satisfaction vient avant tout de l'aspect mental, je n'ai jamais rien lâché même lorsque j'ai été menée ou ai eu une balle de match contre moi. Si on m'avait dit il y a six mois que je serais en demi-finale du championnat de France Élite, je ne l'aurais jamais cru. Demain (vendredi), ce ne sera que du plaisir et je n'aurai rien à perdre. »

Yann Menegaux (entraîneur d'Ana Munos) : « C'était effectivement un match à rebondissements … Récemment, Ana a manqué pas mal d'opportunités de faire de belles perfs, par exemple contre Élise Romba au national du Jeu de Paume, avant de s'incliner en 5 jeux. D'un côté, ça l'a fait un peu gamberger mais aujourd'hui elle s'est servi de ça et a su utiliser ses émotions à bon escient. Le double mur d'attaque, son coup favori, a bien fonctionné à un moment du match, cependant Léa a compris et il ne fallait plus en abuser. La clé, c'était de trouver de la longueur de balle et d'être ensuite présente à la volée, ce qu'Ana a su faire. Être en demi-finale du championnat de France Élite, c'est évidemment énorme pour elle et elle était un peu chamboulée à la fin ... »

La photo du jour

Comme nous l'évoquions dans la présentation de la compétition, la Fédération Française de Squash organise également le championnat de France Interligues -15 ans ce weekend, afin que les jeunes champions en herbe puisse côtoyer les meilleurs joueurs et joueuses Français. Cela a permis à la délégation Réunionnaise d'encourager Sébastien Bonmalais lors de son quart de finale victorieux face à Edwin Clain, et ce soutien lui a été bien utile tant le Parisien lui a mené la vie dure. 

France Elite 2021-2022 compte-rendu J2 Photo 4

Présents à Bordeaux pour participer au championnat de France Interligues -15 ans, qui commence demain, les jeunes Réunionnais (et leurs entraîneurs Pascal Lincou et Matthieu Huin) ont bien encouragé Sébastien Bonmalais lors de son quart de finale face à Edwin Clain

L'anecdote du jour : la Guyane à l'honneur

Christophe Carrouget pouvait avoir le sourire à l'issue des demi-finales du tableau féminin. Avec Mélissa Alves, Marie Stéphan et Ana Munos, trois joueuses qu'il a formées au pôle espoirs de Kourou, le dernier carré aura un fort accent Guyanais ! Le clin d’œil va même encore plus loin : c'est avec lui que la quatrième demi-finaliste, Énora Villard, a découvert la discipline au milieu des années 2000, avant de revenir en métropole.

France Elite 2021-2022 compte-rendu J2 Photo 5

La Guyane est à la fête dans le tableau féminin de ce championnat de France Élite 2021-2022, avec notamment la grande favorite Mélissa Alves

Le chiffre du jour

Après Antonin Romieu hier, on va rester dans les âges. À 37 ans, Johan Bouquet est le joueur le plus âgé à avoir atteint les quarts de finale du championnat de France Élite, aussi loin qu'on ait pu remonter dans les archives. Le pensionnaire du PUC a certes quitté le circuit PSA en 2014, mais il continue de se comporter comme un professionnel et ce résultat en est la preuve. Ce jeudi, il a logiquement été dominé par son ami Grégoire Marche, n°12 mondial et grand favori de la compétition. Le tournoi n'est néanmoins pas fini pour le Parisien (qui est également à Bordeaux pour encadrer son poulain, Joshua Jacques Phinera), et il va tenter de faire encore mieux qu'en 2015, lorsqu'il avait terminé sixième. Dans son premier match du plateau 5/8, il affrontera Edwin Clain vendredi.

France Elite 2021-2022 compte-rendu J2 Photo 6

Même s'il n'a rien pu faire face à Grégoire Marche, la présence de Johan Bouquet (en blanc) au stade des quarts de finale est une performance historique

La phrase du jour

France Elite 2021-2022 compte-rendu J2 Photo 7

Menée 2 jeux à 1 par la jeune Ninon Lemarchand, Énora Villard a su faire parler son expérience pour faire tourner le match

« Lorsque je suis menée 2-1, je me dis qu'à 0-0 dans le quatrième c'est un nouveau match qui commence, que je dois m'appuyer sur mes forces et que je ne peux pas perdre. » Le soulagement d'Énora Villard après sa victoire en quart de finale face à la jeune Ninon Lemarchand, qui l'a sérieusement malmenée pendant trois jeux.

Pour voir et revoir tous les matches, rendez-vous sur la chaîne YouTube de la FFSquash

Vous pouvez également consulter nos réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram) pour ne rien rater de la compétition.

Albums photos FFSquash : Quarts de finale

Rendez-vous vendredi à 17h pour les demi-finales, au SquashBad33 ou sur le streaming 

[1] Mélissa Alves (n°2 française, Créteil) - [3] Marie Stéphan (n°5, Créteil)

[1] Grégoire Marche (n°1 français, Annecy) - [4] Sébastien Bonmalais (n°6, Mulhouse)

[2] Énora Villard (n°4, Créteil) - [8] Ana Munos (n°13, Kourou)

[2] Lucas Serme (n°4, Annecy) - [3] Auguste Dussourd (n°5, Créteil)

< Retour